Communiqués

Montréal – Le 13 avril 2018 – L’Oncopole et IRICor ont allié leurs forces pour permettre à la relève scientifique de développer leurs compétences entrepreneuriales, en plus de leurs compétences académiques en lançant le concours de bourse Entrepreneuriat en Oncologie (CEO). Une collaboration sans précédent entre Montréal InVivo, la Faculté de pharmacie de l’Université de Montréal et le Centre des dirigeants John-Molson de l’Université Concordia, IRICoR et l’Oncopole a permis de faire émerger un programme immersif de neuf modules organisés entre mars 2018 et janvier 2019. Félicitations aux récipiendaires qui se retrouvaient le jeudi 12 avril pour un 5@7 riche en échanges !

Nezahat Ozlem Arat (IRIC/UdeM); Simon Beaudoin (USherbrooke); Milad Dagher (McGillU); Jacqueline Ha (Hôpital général juif, McGillU); Christina Mastromonaco (CUSM, McGillU); Laura Simon (IRIC/UdeM); Mona Wu (Hôpital général juif, McGillU); et Yu Zhan (CRCHUM).

Montréal, le 9 avril 2018 – L’Oncopole est fier d’annoncer le soutien de 3 nouveaux partenaires qui ont choisi de joindre leurs efforts à ceux de l’Oncopole pour financer les meilleurs projets du concours EMC2. Ce concours, dont les résultats seront connus en juin prochain, vise à financer des projets de recherche fédérateurs afin de capitaliser sur l’expertise et les forces du Québec en oncologie.

Plus précisément, le CQDM pourra assurer 40% du financement des projets en découverte du médicament alignés avec les priorités du concours SynergiQc, alors qu’IRICoR souhaite soutenir les projets en développement de médicaments qui répondent à ses critères d’investissement.

De son côté, Génome Québec offrira un appui financier d’un maximum de 2 M $ pour des projets de recherche centrés sur l’utilisation de technologies génomiques.

Ces sommes viennent s’ajouter à l’investissement de 1,5M$ de la Société de recherche sur le cancer (SRC) annoncé en février, permettant au concours EMC2 d’offrir des subventions qui pourraient totaliser 11 M$. Par leur contribution significative, ces organisations de premier plan reconnaissent la valeur unique du modèle qui est mis de l’avant par l’Oncopole.

En offrant aux organismes de financement et aux chercheurs un espace de collaboration dynamique et attrayant, l’Oncopole concrétise son objectif de fédérer les acteurs clés de l’oncologie et répond à sa mission de faire du Québec un pôle d’excellence dans la lutte contre le cancer.

Montréal, 20 mars 2018 –  L’Oncopole et IRICoR se sont alliés pour lancer le Concours de bourses – Entrepreneuriat en Oncologie (CEO), et offrir l’opportunité à des scientifiques de la relève de participer à la première cohorte du nouveau Programme de développement de l’entrepreneuriat en sciences de la vie.

Ce programme pratique et immersif a été lancé par Montréal InVivo, la Faculté de pharmacie de l’Université de Montréal et le Centre des dirigeants John-Molson de l’Université Concordia, en collaboration avec IRICoR, dans le but de renforcer les habiletés entrepreneuriales en sciences de la vie. Les participants au programme bénéficieront de plus de 150 heures de formation en gestion pour accroître leurs connaissances en stratégies de développement d’entreprises innovantes.

IRICoR et l’Oncopole sont fiers d’annoncer l’octroi de 8 bourses à des étudiants de 3e cycle et stagiaires postdoctoraux dans le domaine de la recherche en oncologie : Nezahat Ozlem Arat (IRIC/UdeM); Simon Beaudoin (USherbrooke); Milad Dagher (McGillU); Jacqueline Ha (Hôpital général juif, McGillU); Christina Mastromonaco (CUSM, McGillU); Laura Simon (IRIC/UdeM); Mona Wu (Hôpital général juif, McGillU); et Yu Zhan (CRCHUM).

Nadine Beauger, directrice générale d’IRICoR, désire féliciter les récipiendaires et se réjouit du fait que son organisation puisse contribuer tangiblement à la formation de la relève scientifique. «Le développement d’aptitudes entrepreneuriales est au cœur de l’avenir de notre secteur. Je suis convaincue que les récipiendaires de ces premières bourses sauront tirer le meilleur parti du programme et bénéficieront aussi mutuellement de leurs expertises déjà riches ».

Mme Stéphanie Lord-Fontaine, directrice générale de l’Oncopole, souhaite souligner « l’excellence et la diversité des parcours des candidatures retenues » et est convaincue « qu’il s’agira d’une cohorte très dynamique ».

À propos de l’Oncopole

L’Oncopole est le pôle québécois de recherche, de développement et d’investissement pour accélérer la lutte contre le cancer. Créé en février 2017, il est issu d’une démarche unique de cocréation du Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQS) rendue possible grâce à un investissement initial de 15 M$ de Merck Canada. L’Oncopole a pour mission d’agir comme catalyseur des actions déployées par l’écosystème de la recherche et de l’innovation en oncologie au Québec. Il vise ainsi à positionner la province comme un chef de file dans le domaine. Ses priorités d’action, soient la recherche, l’entrepreneuriat, la valorisation et l’intégration de l’innovation, ainsi que la pertinence clinique, sont orchestrées dans le but de favoriser la mobilisation des parties prenantes, la découverte d’approches innovantes pour lutter contre le cancer et, ultimement, des retombées positives au bénéfice des patients. Pour plus d’information sur l’Oncopole, visitez : oncopole.ca

À propos d’IRICoR ( Institut de recherche en immunologie et en cancérologie – Commercialisation de la recherche )

 Pôle de découverte de médicaments et de maturation de projets de l’Université de Montréal, IRICoR est un organisme à but non lucratif basé à l’IRIC dont le mandat est d’accélérer la découverte, le développement et la commercialisation de nouvelles thérapies en cancer, immunothérapie et domaines connexes. Depuis sa création en 2008, IRICoR allie avec succès expertises d’affaires et de recherche de pointe selon les standards de l’industrie sous un même toit au sein d’un institut internationalement reconnu. IRICoR investit et soutient des projets particulièrement novateurs assurant une transition efficace de la recherche fondamentale en thérapies novatrices plus rapidement accessibles aux patients, par le biais de partenariats de co-développement avec l’industrie ou de création d’entreprises dérivées. IRICoR donne ainsi accès à des projets académiques sélectionnés à une chaîne intégrée de découverte de médicaments pourvue d’un des plus grands groupes de chimie médicinale en milieu académique au Canada. Pour plus d’informations sur IRICoR, visitez : iricor.ca

Dans le cadre de la Rencontre Alternée des Premiers Ministres québécois et français, Rémi Quirion, Scientifique en chef du Québec a rencontré Olivier Exertier, Secrétaire général du CLARA et Véronique Trillet-Lenoir, Présidente du Directoire du CLARA à l’Hôtel de Matignon, à Paris le 8 mars 2018.

À cette occasion, une entente a été conclue entre le CLARA et l’Oncopole du Québec qui fédèrent des acteurs clés de la recherche sur le cancer, notamment les Universités de Montréal, de McGill, Sherbrooke, Laval, de Lyon, Saint-Etienne, Grenoble et Clermont-Ferrand. En marquant une collaboration plus formelle entre les deux pôles d’excellence, ce partenariat vise un enrichissement mutuel sur des thématiques d’intérêts communs comme la génomique et la médecine de précision, la thérapie cellulaire et l’organisation des soins en cancérologie. Cette annonce construite sur des coopérations scientifiques productives qui lient depuis 2000, CLARA et le Canada sur plus de 1 300 co-publications.

Véronique Trillet-Lenoir se réjouit de cette « mobilisation conjointe qui favorisera les échanges entre les deux régions et participera à l’attractivité de la recherche en cancérologie ».

La mise en place de programmes de recherche conjoints et l’investissement commun sous forme de bourses de mobilité étudiante illustreront cette collaboration internationale. Misant également sur le partage de connaissances entre les deux structures, le partenariat servira aussi l’organisation de symposiums scientifiques pour réunir les experts de la région Auvergne-Rhône-Alpes et du Québec. Un premier évènement est prévu en novembre 2018 dans le cadre des entretiens Jacques Cartier qui auront lieu en Auvergne-Rhône-Alpes.

Rémi Quirion s’est dit heureux de voir se concrétiser une collaboration qui s’annonce comme « une source d’enrichissement mutuel qui permettra un rayonnement international à travers des projets de recherche communs et l’échange de bonnes pratiques ».

 

À propos de l’Oncopole

L’Oncopole est un pôle québécois de recherche, de développement et d’investissement pour accélérer la lutte contre le cancer. Créé en février 2017, il est issu d’une démarche unique de cocréation du Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQS) rendue possible grâce à un investissement initial de 15 M$ de Merck Canada. L’Oncopole a pour mission d’agir comme catalyseur des actions déployées par l’écosystème de la recherche et de l’innovation en oncologie au Québec. Il vise ainsi à positionner la province comme un chef de file dans le domaine. Ses priorités d’action, soient la recherche, l’entrepreneuriat, la valorisation et l’intégration de l’innovation, ainsi que la pertinence clinique, sont orchestrées dans le but de favoriser la mobilisation des parties prenantes, la découverte d’approches innovantes pour lutter contre le cancer et, ultimement, des retombées positives au bénéfice des patients. Pour plus d’information, visitez : oncopole.ca

À propos du Cancéropôle Lyon Auvergne Rhône-Alpes (CLARA)

Le Cancéropôle Lyon Auvergne Rhône-Alpes (CLARA) est une initiative lancée et financée par les pouvoirs publics (Institut National du Cancer, Collectivités territoriales et le Fonds Européen de Développement Régional). Il s’inscrit dans le cadre des Plans Cancers nationaux et vise à développer la recherche en oncologie en Auvergne-Rhône-Alpes. Depuis 2003, le CLARA fédère les acteurs académiques, cliniques et industriels à l’échelle de la région, au service d’une stratégie régionale, nationale et internationale de lutte contre le Cancer dans un double objectif : le transfert rapide des découvertes vers les patients et la valorisation économique de la recherche. Outre son engagement auprès de l’ensemble des acteurs de la Recherche pour favoriser leur décloisonnement et les collaborations, le Cancéropôle accompagne les projets par le biais d’une offre de services structurée et élaborée en adéquation avec leurs besoins. Le CLARA développe également des actions en faveur de l’ouverture de la recherche vers les sciences humaines et sociales et les questions de santé publique, mettant ainsi le patient au cœur de la recherche.

Le CLARA est placé sous l’égide de la Fondation Léa et Napoléon Bullukian, fondation reconnue d’utilité publique. Pour plus d’information : www.canceropole-clara.com @canceroCLARA

Fédérer les meilleurs scientifiques du Québec pour trouver des solutions au cancer

La Société de recherche sur le cancer accorde un appui financier de 1,5 million de dollars à l’Oncopole pour financer des projets de recherche exceptionnels ayant le potentiel de faire la différence sur la prévention, le diagnostic et le traitement de la maladie

Montréal, le 6 février 2018 – La Société de recherche sur le cancer est fière d’annoncer une contribution de 1,5 million de dollars à l’Oncopole dans le cadre de son concours EMC2 qui vise à financer des projets de recherche fédérateurs afin de capitaliser sur l’expertise et les forces du Québec en oncologie. Le concours a pour but de favoriser la collaboration entre chercheurs de disciplines variées, provenant d’institutions québécoises différentes, pour un plus grand impact contre la maladie.

« La recherche est notre meilleure arme pour déjouer une maladie aussi complexe que le cancer. Et quand les meilleurs chercheurs sont rassemblés autour d’un même projet, le potentiel est incroyable », explique Max Fehlmann, président et chef de la direction de la Société de recherche sur le cancer. « C’est pourquoi, il était tout naturel pour nous d’appuyer le concours mobilisateur mis sur pied par l’Oncopole qui permettra de maximiser l’investissement de nos donateurs en accélérant le développement de nouveaux outils pour prévenir, diagnostiquer et vaincre tous types de cancers.»

C’est en novembre dernier que l’Oncopole, une nouvelle initiative soutenue par le Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQS) et Merck Canada Inc., a lancé le concours EMC2 auprès de la communauté scientifique québécoise. Plus d’une cinquantaine d’équipes ont été invitées à soumettre des demandes complètes. « Nous sommes enchantés du grand intérêt démontré pour ce premier appel de propositions, confirmant ainsi le dynamisme de la recherche en oncologie au Québec et le désir d’avoir un impact significatif au bénéfice des patients », indique Stéphanie Lord-Fontaine, directrice générale de l’Oncopole. « Nous sommes donc ravis de pouvoir compter sur l’appui de la Société de recherche sur le cancer, notre premier partenaire du secteur philanthropique. Cette annonce concrétise le rôle de catalyseur de l’Oncopole et sa vision de faire du Québec un pôle d’excellence et d’investissement en recherche sur le cancer.  »

Avec la participation de la Société de recherche sur le cancer, le budget du programme s’élève à 7,5 millions de dollars pour une durée de trois ans. « Les sommes investies sont considérables et nous anticipons d’importantes retombées par le biais de découvertes et d’avancées scientifiques majeures. Nous souhaitons vivement que ce modèle de partenariat puisse en inspirer d’autres au pays », conclut Max Fehlmann.

À propos de la Société de recherche sur le cancer

Fondée en 1945, la Société de recherche sur le cancer est le premier organisme canadien consacré entièrement au financement de la recherche sur tous les types de cancer. Depuis sa création, la Société a soutenu des milliers de chercheurs qui ont effectué des avancées importantes dans la prévention, le dépistage et le traitement du cancer. Grâce à la générosité de partenaires et donateurs à travers le Canada, la Société a distribué plus de 140 millions $ en subventions de recherche depuis l’an 2000. Pour information : RechercheCancer.ca

À propos de l’Oncopole

L’Oncopole est un pôle québécois de recherche, de développement et d’investissement pour accélérer la lutte contre le cancer. Créé en février 2017, il est issu d’une démarche unique de cocréation du Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQS) rendue possible grâce à un investissement initial de 15 M$ de Merck Canada. L’Oncopole a pour mission d’agir comme catalyseur des actions déployées par l’écosystème de la recherche et de l’innovation en oncologie au Québec. Il vise ainsi à positionner la province comme un chef de file dans le domaine. Ses priorités d’action, soit la recherche, l’entrepreneuriat, la valorisation et l’intégration de l’innovation, ainsi que la pertinence clinique, sont orchestrées dans le but de favoriser la mobilisation des parties prenantes, la découverte d’approches innovantes pour lutter contre le cancer et, ultimement, des retombées positives au bénéfice des patients. Pour plus d’information, visitez : oncopole.ca

– 30 –

Sources : Société de recherche sur le cancer et l’Oncopole

Renseignements

Carolyne Lord

Directrice, communications et marketing | Société de recherche sur le cancer

514 861-9227, poste 270

clord@src-crs.ca

 

Catherine Cardinal

514 343-3111, poste 41299

catherine.cardinal@umontreal.ca

 

 

 

CONTEXTE

L’Oncopole et IRICoR allient leurs forces pour lancer le Concours de bourses – Entrepreneuriat en Oncologie (CEO), offrant l’opportunité à des scientifiques de la relève de développer leurs compétences entrepreneuriales, en plus de leurs compétences académiques. À cet effet, les deux organisations offriront des bourses de formation dans le cadre du nouveau Programme de développement de l’entrepreneuriat en sciences de la vie, un partenariat entre Montréal InVivo, la Faculté de pharmacie de l’Université de Montréal et le Centre des dirigeants John-Molson de l’Université Concordia, en collaboration avec IRICoR.

POURQUOI PARTICIPER AU PROGRAMME ?

Cette formation pratique et immersive, issue d’une collaboration entre des acteurs de l’industrie et du milieu académique en sciences de la vie vous permettra de vous familiariser avec les étapes de développement d’une entreprise innovante, du laboratoire jusqu’au marché à travers des modèles de gestion actuels qui s’appliquent tant au stade de la recherche qu’à celui de la commercialisation de l’innovation.

CONTENU EN BREF

  • Le programme est structuré en 9 modules intensifs de 2 à 3 jours (vendredi et samedi, une fois par mois, cours donnés à Montréal) de mars 2018 à janvier 2019, de façon à vous permettre d’appliquer graduellement les notions acquises aux défis auxquels vous êtes confrontés quotidiennement.
  • De plus, en participant à cette première cohorte limitée à une trentaine de candidats, vous collaborerez à la progression d’un projet concret avec d’autres participants provenant d’horizons différents, vous permettant ainsi de tisser des liens avec différents acteurs du secteur des sciences de la vie.

Pour plus de détails, visitez :

https://www.concordia.ca/jmsb/formation-des-dirigeants/expertise/gestion-sante/development-entrepreneuriat-sciences-vie.html

OBJECTIF DU CONCOURS (CEO)

L’Oncopole et IRICoR veulent assurer la formation d’une relève scientifique mieux outillée en termes de compétences en gestion de projets et en entrepreneuriat. Les deux organisations souhaitent identifier les candidats de l’écosystème les plus prometteurs et faciliter leur accès à une formation répondant à leurs besoins.

ADMISSIBILITÉ DES CANDIDATS

Sont admissibles les candidats au doctorat ayant terminé leurs cours magistraux (min 3e année), les stagiaires postdoctoraux ainsi que les chercheurs-boursiers junior 1 et junior 2 (avant titularisation) affiliés à un établissement canadien d’enseignement ou de recherche au moment du dépôt de la candidature.

*Veuillez noter que l’Oncopole peut soutenir uniquement des candidats du Québec.

MONTANT DE LA BOURSE

Les récipiendaires se verront octroyer la totalité de leurs frais d’inscription au programme, soit 5 890 $ + taxes. De plus, les candidats résidant à l’extérieur de la région métropolitaine de Montréal seront susceptibles de se voir rembourser une partie des frais de déplacement et d’hébergement occasionnés par leur participation au programme.

CALENDRIER D’EXÉCUTION ET ÉVALUATION

Les candidats doivent remplir le formulaire (en pièce jointe ou ci-dessous) et le transmettre à audrey.segret@umontreal.ca, d’ici le 7 février 2018, 17 h. Les candidats peuvent communiquer avec Audrey pour toute question sur le concours.

Les résultats du concours seront communiqués aux candidats d’ici le 1er mars 2018. Les candidatures seront évaluées selon la grille de pointages suivante :

Pointage Volets Critères
1. Informations du/de la candidat/e
15% 2. Expériences de recherche : 50 mots – Pertinence du projet de recherche en oncologie 100 mots – Distinction académique 100 mots – Communication scientifique Activités et accomplissements à ce jour
35% 3. Expériences entrepreneuriales antérieures : 300 mots – Pertinence des expériences entrepreneuriales antérieures (3 max) 500 mots – Démonstration du sens de l’entrepreneuriat du candidat Caractéristiques et habiletés générales

Expérience et habiletés entrepreneuriales démontrées

50% 4. Motivation : 500 mots – Motivation à joindre le programme 250 mots – Attentes par rapport au programme Potentiel démontré

Alignement programme/ objectifs de carrière

FORMULAIRE ET ENVOI

  • Assurez-vous de télécharger et d’enregistrer le formulaire sur votre ordinateur pour le compléter.
  • Prière d’intituler le document comme suit : Nom de famille_formulaire candidature_CEO, puis de le transmettre à audrey.segret@umontreal.ca, d’ici le 7 février 2018, 17 h.
  • Le formulaire doit obligatoirement être transmis en format PDF.

ENGAGEMENT DU CANDIDAT

En transmettant sa candidature, le candidat ou la candidate devra s’engager à :

  • Être présent(e) à toutes les séances du Programme de développement de l’entrepreneuriat en sciences de la vie.
  • À l’issue du programme, communiquer à l’Oncopole et IRICoR son appréciation dudit programme ainsi que du concours, et ce, à une date et dans la forme qui seront jugées appropriées par l’Oncopole et IRICoR (p. ex. rencontre, rapport, formulaire, etc.).
  • Autoriser l’Oncopole et IRICoR à conserver et à utiliser tous les renseignements contenus dans son dossier sous la condition que les personnes ayant accès à des renseignements personnels en respectent le caractère confidentiel.

Pour plus d’information sur le Programme de développement de l’entrepreneuriat en sciences de la vie, prière de contacter:

Valérie Lancelot-Mingot
Gestionnaire de programmes
John Molson School of Business
514 848-3960
valerie.lancelot-mingot@concordia.ca

À propos de l’Oncopole

L’Oncopole est le pôle québécois de recherche, de développement et d’investissement pour accélérer la lutte contre le cancer. Créé en février 2017, il est issu d’une démarche unique de cocréation du Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQS) rendue possible grâce à un investissement initial de 15 M$ de Merck Canada. L’Oncopole a pour mission d’agir comme catalyseur des actions déployées par l’écosystème de la recherche et de l’innovation en oncologie au Québec. Il vise ainsi à positionner la province comme un chef de file dans le domaine. Ses priorités d’action, soient la recherche, l’entrepreneuriat, la valorisation et l’intégration de l’innovation, ainsi que la pertinence clinique, sont orchestrées dans le but de favoriser la mobilisation des parties prenantes, la découverte d’approches innovantes pour lutter contre le cancer et, ultimement, des retombées positives au bénéfice des patients. Pour plus d’information sur l’Oncopole, visitez : oncopole.ca

À propos de l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie – Commercialisation de la recherche (IRICoR)

Pôle de découverte de médicaments et de maturation de projets de l’Université de Montréal, IRICoR est un organisme à but non lucratif basé à l’IRIC dont le mandat est d’accélérer la découverte, le développement et la commercialisation de nouvelles thérapies en cancer, immunothérapie et domaines connexes. Depuis sa création en 2008, IRICoR allie avec succès expertises d’affaires et de recherche de pointe selon les standards de l’industrie sous un même toit au sein d’un institut internationalement reconnu. IRICoR investit et soutient des projets particulièrement novateurs assurant une transition efficace de la recherche fondamentale en thérapies novatrices plus rapidement accessibles aux patients, par le biais de partenariats de co-développement avec l’industrie ou de création d’entreprises dérivées. IRICoR donne ainsi accès à des projets académiques sélectionnés à une chaîne intégrée de découverte de médicaments pourvue d’un des plus grands groupes de chimie médicinale en milieu académique au Canada. Pour plus d’informations sur IRICoR, visitez : iricor.ca

Montréal, le 8 mai 2017– L’Oncopole, un pôle de recherche, de développement et d’investissement pour accélérer la lutte contre le cancer, a annoncé aujourd’hui la nomination et l’entrée en poste de Mme Stéphanie Lord-Fontaine à titre de directrice générale.

Lancé en février 2017 grâce à un partenariat de co-création entre le Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQS) et Merck & Co, inc., l’Oncopole rassemble différents partenaires des sciences de la vie, au sein d’un projet structurant pour lutter contre le cancer, qui permettra de consolider les forces en présence au Québec, notamment les ressources, les infrastructures et les chercheurs d’ici, le tout au bénéfice des patients. L’Oncopole bénéficie d’un engagement de 15 millions de dollars sur trois ans de Merck et espère voir naître l’émergence d’un soutien financier d’autres partenaires.

Instigateurs de ce projet porteur, le FRQS et Merck se réjouissent de la nomination de Mme Lord-Fontaine à titre de directrice générale. Dans la foulée de l’annonce de vendredi, les partenaires de l’Oncopole saluent la Stratégie québécoise des sciences de la vie et sont persuadés que Mme Lord-Fontaine saura saisir l’opportunité qu’elle présente. Elle travaillera à mettre de l’avant les quatre priorités d’action de l’Oncopole : recherche, entreprenariat et valorisation de l’innovation, intégration de l’innovation et pertinence clinique, formation et sensibilisation.

Mme Lord-Fontaine cumule plus de 15 ans d’expérience dans les milieux académiques, biopharmaceutiques et d’organismes de financement de la recherche. Avant d’accepter le poste de directrice générale de l’Oncopole, Mme Lord-Fontaine était directrice principale, Affaires scientifiques chez Génome Québec et directrice, Recherche préclinique chez BioAxone Therapeutic. Elle détient un doctorat en biochimie et a effectué un postdoctorat en neuroscience.

Mme Lord-Fontaine pourra compter sur le soutien opérationnel de l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC), de l’Université de Montréal qui a été choisi à titre d’établissement d’accueil des bureaux de coordination de l’Oncopole.

À propos du Fond de recherche du Québec – Santé

Relevant de la ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation, le Fonds de recherche du Québec- Santé  (FRQS) a pour mission de soutenir la recherche en santé en vue de favoriser le mieux-être de la population québécoise. Il a pour mandat la promotion et l’aide financière de ces recherches, la diffusion des connaissances et la formation des chercheurs, l’établissement de partenariats nécessaires au développement du système québécois de la recherche et de l’innovation, et enfin, le rayonnement de la recherche sur le plan international. www.frqs.gouv.qc.ca

À propos de Merck

Depuis plus d’un siècle, Merck, une entreprise biopharmaceutique mondiale de premier plan connue sous le nom de MSD à l’extérieur des États-Unis et du Canada, invente pour la vie, produisant des médicaments et des vaccins pour un grand nombre des maladies les plus éprouvantes au monde. Grâce à nos médicaments d’ordonnance, vaccins, traitements biologiques et produits de santé animale, nous collaborons avec nos clients et œuvrons dans plus de 140 pays afin de procurer des solutions de santé novatrices. Nous démontrons également notre détermination à améliorer l’accès aux soins de santé grâce à des politiques, programmes et partenariats d’envergure. Aujourd’hui, Merck demeure à l’avant-garde des recherches visant à faire progresser la prévention et le traitement des maladies qui menacent les gens et les collectivités partout dans le monde, notamment le cancer, les maladies cardiométaboliques, les maladies animales émergentes, la maladie d’Alzheimer et les maladies infectieuses, y compris le VIH et l’Ebola.  Pour de plus amples renseignements à propos de nos activités au Canada, visitez le site www.merck.ca ou suivez-nous sur Twitter @MerckCanada_FR et YouTube.

À propos de l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC)

Pôle de recherche et centre de formation ultramoderne, l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie de l’Université de Montréal a été créé en 2003 pour élucider les mécanismes du cancer et accélérer la découverte de nouvelles thérapies plus efficaces contre cette maladie. L’IRIC fonctionne selon un modèle unique au Canada. Sa façon innovante d’envisager la recherche a déjà permis de réaliser des découvertes qui auront, au cours des prochaines années, une incidence significative dans la lutte contre le cancer. Pour information : www.iric.ca

MONTRÉAL  – La direction de l’Oncopole, nouveau pôle québécois de recherche et d’investissement destiné à accélérer la lutte contre le cancer, confirme que ses bureaux de coordination seront installés à l’intérieur des locaux hébergeant l’IRIC de l’Université de Montréal.

Résultat d’un processus de réflexion rigoureux pris en charge par les gestionnaires et les partenaires de l’organisme, ce choix constitue une option logique permettant de miser sur l’expertise et les ressources de pointe en matière d’oncologie déjà présentes au sein de l’IRIC.

Il sera ainsi possible de maximiser les efforts et les initiatives déjà en place au Québec en matière de lutte contre le cancer.

QUÉBEC – La société Merck Canada s’associe au FRQS afin de créer « l’Oncopole », un nouveau pôle de recherche, de développement et d’investissements destiné à accélérer la lutte contre le cancer, et ce, sur tous les fronts. Ce partenariat innovant et structurant démarre sur une base solide, Merck s’étant engagée à contribuer à son financement à hauteur d’une somme de 15 M$, sur trois ans.

Dévoilé le 15 février 2017 à Québec en présence de nombreux représentants du gouvernement du Québec, du FRQS et de Merck Canada, l’Oncopole vise à réunir l’ensemble des intervenants et des acteurs actifs dans la lutte contre le cancer autour d’objectifs stratégiques communs, plaçant les patients au cœur de ses actions. Au cours de la dernière année, plus de 50 experts ont collaboré à la mise en place de l’organisme, dont le budget de fonctionnement sera géré entièrement par le FRQS.