News
News
Merck Canada joins forces with the Fonds de recherche du Québec (FRQS) to found the Oncopole
Merck Canada joins forces with the Fonds de recherche du Québec (FRQS) to found the Oncopole

26 July 2018

L’Oncopole est fier d’annoncer, dans le cadre de son premier concours EMC2, un investissement de près de 12 M$ soutenant sept projets fédérateurs en oncologie au Québec. Cet investissement est possible grâce à une collaboration sans précédent avec des financeurs de premier plan, notamment la Société de recherche sur le cancer, le CQDM et IRICoR. Les partenaires ont permis de doubler le budget initialement prévu par l’Oncopole, une initiative soutenue par Merck.

Un premier investissement de 1,5 M$ par la Société de recherche sur le cancer avait été annoncé en février. Le CQDM investit 760 704$ pour un projet via SynergiQc, son programme visant à stimuler la recherche industrielle en milieu académique dans le domaine biopharmaceutique. La contribution du CQDM est possible grâce au financement du Ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation du gouvernement du Québec (MESI)à travers le programme PSVT 2c. Enfin, IRICoR soutient deux projets en développement de médicaments à hauteur de 600 000$.

« Le concours EMC2 constitue une formule novatrice et gagnante pour la découverte de traitements contre le cancer. La réalisation de ces sept projets porteurs suscitera des percées majeures en oncologie, lesquelles donneront des outils supplémentaires aux professionnels du milieu de la santé et surtout aux patients et à leur famille », souligne le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette.

Le concours EMC2de l’Oncopole

Le concours EMC2de l’Oncopole réunit les expertises et les forces en oncologie au Québec et favorise la collaboration entre les disciplines et les institutions. Par cette initiative, l’Oncopole et ses partenaires accélèrent la mobilisation des acteurs clés du Québec pour s’attaquer au défi de santé publique que représente le cancer.

« Après un an d’existence, nous sommes très heureux d’annoncer cet investissement significatif qui concrétise notre rôle de mobilisation autant du côté des équipes de recherche que de celui des financeurs. Merci à nos partenaires financiers et félicitations aux sept équipes lauréates, dont les projets permettront des avancées aux bénéfices des patients », mentionne Stéphanie Lord-Fontaine, Directrice générale de l’Oncopole.

Sept projets bénéficiant d’un soutien substantiel

À la suite d’un processus compétitif et d’une évaluation rigoureuse des 36 demandes par un comité de pairs international indépendant, sept projets ont été sélectionnés. Les équipes composées de 61 chercheurs provenant de 12 institutions québécoises, bénéficieront d’un soutien financier considérable pour poursuivre leurs travaux de recherche de pointe en oncologie.


Développer des vaccins innovants anti-leucémiques

Claude Perreault, IRIC

L’objectif de ce projet est de découvrir des antigènes présents exclusivement sur les cellules leucémiques et capables de provoquer une forte réponse immunitaire.

« Nous sommes très heureux de nous associer à l’Oncopole afin de co-financer le projet Développer des vaccins innovants anti-leucémiques, piloté par le professeur Claude Perrault de l’IRIC. Ce projet de recherche est basé sur une technologie unique qui permettra, pour la première fois, de développer des vaccins ciblant spécifiquement les tumeurs dans le traitement de la leucémie » mentionne Diane Gosselin, Présidente et Directrice générale du CQDM.


Optimiser les traitements du cancer de la prostate à l’aide de l’imagerie moléculaire et la radiothérapie ciblée

Brigitte Guérin (CRCHUS), Frédéric Pouliot (CRCHUQc), Jean-Mathieu Beauregard (CRCHUQc)

Ce projet vise à développer de nouveaux outils en imagerie médicale pour visualiser et mieux caractériser les différentes cellules du cancer de la prostate métastatique et ainsi, mieux traiter les patients.


Développer des nouvelles thérapies ciblées pour améliorer la survie des enfants atteints de leucémies

Brian Wilhelm (IRIC), Frédéric Barabé (CHUL), Sonia Cellot (CHU Ste-Justine)

Ce projet consiste à identifier de nouveaux médicaments pour améliorer les taux de survie de la leucémie myéloïde aiguë (LMA) de haute fatalité chez l’enfant.


Exploiter le talon d’Achille des cancers ovariens pour développer des traitements efficaces

Anne-Marie Mes-Masson (CRCHUM), Francis Rodier (CRCHUM), Jean-Yves Masson (CRCHUQc)

L’objectif de ce projet est d’améliorer les modalités actuelles de traitement du cancer de l’ovaire pour garantir une meilleure survie et qualité de vie chez les femmes qui en sont atteintes.

« IRICoR est fier de participer au concours EMC2, une initiative clé autour d’un objectif commun : soutenir des projets novateurs du Québec en oncologie. Six études cliniques ont été initiées à partir de projets précoces soutenus par IRICoR, depuis sa création, il y a 10 ans. Ce programme de financement représente une formidable opportunité de continuer à alimenter le pipeline québécois en solutions thérapeutiques d’avant-garde » souligne Nadine Beauger, Directrice générale d’IRICoR.


Cibler des cellules souches du cancer pour combattre les récidives dans les leucémies

Trang Hoang, IRIC

Les cellules souches leucémiques qui sont épargnées par le traitement actuel dépendent de leurs interactions avec une niche pour leur survie, révélant une vulnérabilité que cette équipe vise à exploiter afin de développer de nouveaux composés empêchant les récidives après traitement.


Vaincre la pharmacorésistance dans les cancers du sein difficiles à traiter

Morag Park (McGill), Michael Pollack (HGJ), Sylvie Mader (IRIC)

Le but de ce projet est de développer des approches pour cibler les tumeurs résistantes aux traitements, ou pour lesquelles aucun traitement n’est présentement disponible, et ainsi diminuer la mortalité.


Réduire le fardeau du cancer pour les patients et le système de santé : Gouvernance collaborative du Réseau de cancérologie du Québec

Dominique Tremblay (CRHCLM), Nassera Touati (ENAP)

Ce projet vise à analyser comment, pourquoi, par qui, pour qui et dans quelles conditions la gouvernance du réseau contribue à des pratiques produisant des effets à valeur ajoutée pour les patients, les professionnels de la santé et le système dans son ensemble.


Cet investissement collaboratif majeur promet des retombées importantes au bénéfice des patients dans des sphères complémentaires comme le développement de médicaments, l’optimisation de technologies médicales et l’amélioration de l’organisation des soins en cancérologie.

« Le conours EMC2se veut un bel exemple des possibilités de collaboration en recherche, et nous sommes fiers d’y contribuer grâce au soutien indéfectible de nos donateurs. C’est en unissant les efforts des chercheurs que nous parviendrons à déjouer le cancer. Et nous sommes convaincus que des retombées tangibles émaneront de ces projets entre certains des meilleurs chercheurs en oncologie au Québec, » explique Max Fehlmann, Président et Chef de la direction de la Société de recherche sur le cancer.