Genèse

L’idée a pris forme lors d’une discussion entre les membres de la délégation du Québec à BIO 2015, notamment Dr Gaétan Barrette (ministre de la Santé et des Services sociaux), monsieur Rémi Quirion (scientifique en chef du Québec) ainsi que des dirigeants et scientifiques de Merck dont le président et directeur général de Merck Canada inc., monsieur Chirfi Guindo.

L’objectif recherché était d’établir des ponts entre les diverses ressources disponibles afin d’assurer un système tant cohérent que compétitif au Québec. Le projet est né de la volonté de démontrer l’esprit de collaboration remarquable qui existe au Québec.

Un processus de cocréation unique en partenariat public-privé. Merck investira 15 M$ sur trois ans pour démarrer l’Oncopole, qui exercera ses activités sous les auspices du Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQS).

La communauté scientifique et clinique a été mobilisée et une équipe interdisciplinaire d’experts en oncologie s’affaire à déterminer les enjeux prioritaires.