Montréal, le 9 avril 2018 – L’Oncopole est fier d’annoncer le soutien de 3 nouveaux partenaires qui ont choisi de joindre leurs efforts à ceux de l’Oncopole pour financer les meilleurs projets du concours EMC2. Ce concours, dont les résultats seront connus en juin prochain, vise à financer des projets de recherche fédérateurs afin de capitaliser sur l’expertise et les forces du Québec en oncologie.

Plus précisément, le CQDM pourra assurer 40% du financement des projets en découverte du médicament alignés avec les priorités du concours SynergiQc, alors qu’IRICoR souhaite soutenir les projets en développement de médicaments qui répondent à ses critères d’investissement.

De son côté, Génome Québec offrira un appui financier d’un maximum de 2 M $ pour des projets de recherche centrés sur l’utilisation de technologies génomiques.

Ces sommes viennent s’ajouter à l’investissement de 1,5M$ de la Société de recherche sur le cancer (SRC) annoncé en février, permettant au concours EMC2 d’offrir des subventions qui pourraient totaliser 11 M$. Par leur contribution significative, ces organisations de premier plan reconnaissent la valeur unique du modèle qui est mis de l’avant par l’Oncopole.

En offrant aux organismes de financement et aux chercheurs un espace de collaboration dynamique et attrayant, l’Oncopole concrétise son objectif de fédérer les acteurs clés de l’oncologie et répond à sa mission de faire du Québec un pôle d’excellence dans la lutte contre le cancer.

Montréal, 20 mars 2018 –  L’Oncopole et IRICoR se sont alliés pour lancer le Concours de bourses – Entrepreneuriat en Oncologie (CEO), et offrir l’opportunité à des scientifiques de la relève de participer à la première cohorte du nouveau Programme de développement de l’entrepreneuriat en sciences de la vie.

Ce programme pratique et immersif a été lancé par Montréal InVivo, la Faculté de pharmacie de l’Université de Montréal et le Centre des dirigeants John-Molson de l’Université Concordia, en collaboration avec IRICoR, dans le but de renforcer les habiletés entrepreneuriales en sciences de la vie. Les participants au programme bénéficieront de plus de 150 heures de formation en gestion pour accroître leurs connaissances en stratégies de développement d’entreprises innovantes.

IRICoR et l’Oncopole sont fiers d’annoncer l’octroi de 8 bourses à des étudiants de 3e cycle et stagiaires postdoctoraux dans le domaine de la recherche en oncologie : Nezahat Ozlem Arat (IRIC/UdeM); Simon Beaudoin (USherbrooke); Milad Dagher (McGillU); Jacqueline Ha (Hôpital général juif, McGillU); Christina Mastromonaco (CUSM, McGillU); Laura Simon (IRIC/UdeM); Mona Wu (Hôpital général juif, McGillU); et Yu Zhan (CRCHUM).

Nadine Beauger, directrice générale d’IRICoR, désire féliciter les récipiendaires et se réjouit du fait que son organisation puisse contribuer tangiblement à la formation de la relève scientifique. «Le développement d’aptitudes entrepreneuriales est au cœur de l’avenir de notre secteur. Je suis convaincue que les récipiendaires de ces premières bourses sauront tirer le meilleur parti du programme et bénéficieront aussi mutuellement de leurs expertises déjà riches ».

Mme Stéphanie Lord-Fontaine, directrice générale de l’Oncopole, souhaite souligner « l’excellence et la diversité des parcours des candidatures retenues » et est convaincue « qu’il s’agira d’une cohorte très dynamique ».

À propos de l’Oncopole

L’Oncopole est le pôle québécois de recherche, de développement et d’investissement pour accélérer la lutte contre le cancer. Créé en février 2017, il est issu d’une démarche unique de cocréation du Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQS) rendue possible grâce à un investissement initial de 15 M$ de Merck Canada. L’Oncopole a pour mission d’agir comme catalyseur des actions déployées par l’écosystème de la recherche et de l’innovation en oncologie au Québec. Il vise ainsi à positionner la province comme un chef de file dans le domaine. Ses priorités d’action, soient la recherche, l’entrepreneuriat, la valorisation et l’intégration de l’innovation, ainsi que la pertinence clinique, sont orchestrées dans le but de favoriser la mobilisation des parties prenantes, la découverte d’approches innovantes pour lutter contre le cancer et, ultimement, des retombées positives au bénéfice des patients. Pour plus d’information sur l’Oncopole, visitez : oncopole.ca

À propos d’IRICoR ( Institut de recherche en immunologie et en cancérologie – Commercialisation de la recherche )

 Pôle de découverte de médicaments et de maturation de projets de l’Université de Montréal, IRICoR est un organisme à but non lucratif basé à l’IRIC dont le mandat est d’accélérer la découverte, le développement et la commercialisation de nouvelles thérapies en cancer, immunothérapie et domaines connexes. Depuis sa création en 2008, IRICoR allie avec succès expertises d’affaires et de recherche de pointe selon les standards de l’industrie sous un même toit au sein d’un institut internationalement reconnu. IRICoR investit et soutient des projets particulièrement novateurs assurant une transition efficace de la recherche fondamentale en thérapies novatrices plus rapidement accessibles aux patients, par le biais de partenariats de co-développement avec l’industrie ou de création d’entreprises dérivées. IRICoR donne ainsi accès à des projets académiques sélectionnés à une chaîne intégrée de découverte de médicaments pourvue d’un des plus grands groupes de chimie médicinale en milieu académique au Canada. Pour plus d’informations sur IRICoR, visitez : iricor.ca

Dans le cadre de la Rencontre Alternée des Premiers Ministres québécois et français, Rémi Quirion, Scientifique en chef du Québec a rencontré Olivier Exertier, Secrétaire général du CLARA et Véronique Trillet-Lenoir, Présidente du Directoire du CLARA à l’Hôtel de Matignon, à Paris le 8 mars 2018.

À cette occasion, une entente a été conclue entre le CLARA et l’Oncopole du Québec qui fédèrent des acteurs clés de la recherche sur le cancer, notamment les Universités de Montréal, de McGill, Sherbrooke, Laval, de Lyon, Saint-Etienne, Grenoble et Clermont-Ferrand. En marquant une collaboration plus formelle entre les deux pôles d’excellence, ce partenariat vise un enrichissement mutuel sur des thématiques d’intérêts communs comme la génomique et la médecine de précision, la thérapie cellulaire et l’organisation des soins en cancérologie. Cette annonce construite sur des coopérations scientifiques productives qui lient depuis 2000, CLARA et le Canada sur plus de 1 300 co-publications.

Véronique Trillet-Lenoir se réjouit de cette « mobilisation conjointe qui favorisera les échanges entre les deux régions et participera à l’attractivité de la recherche en cancérologie ».

La mise en place de programmes de recherche conjoints et l’investissement commun sous forme de bourses de mobilité étudiante illustreront cette collaboration internationale. Misant également sur le partage de connaissances entre les deux structures, le partenariat servira aussi l’organisation de symposiums scientifiques pour réunir les experts de la région Auvergne-Rhône-Alpes et du Québec. Un premier évènement est prévu en novembre 2018 dans le cadre des entretiens Jacques Cartier qui auront lieu en Auvergne-Rhône-Alpes.

Rémi Quirion s’est dit heureux de voir se concrétiser une collaboration qui s’annonce comme « une source d’enrichissement mutuel qui permettra un rayonnement international à travers des projets de recherche communs et l’échange de bonnes pratiques ».

 

À propos de l’Oncopole

L’Oncopole est un pôle québécois de recherche, de développement et d’investissement pour accélérer la lutte contre le cancer. Créé en février 2017, il est issu d’une démarche unique de cocréation du Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQS) rendue possible grâce à un investissement initial de 15 M$ de Merck Canada. L’Oncopole a pour mission d’agir comme catalyseur des actions déployées par l’écosystème de la recherche et de l’innovation en oncologie au Québec. Il vise ainsi à positionner la province comme un chef de file dans le domaine. Ses priorités d’action, soient la recherche, l’entrepreneuriat, la valorisation et l’intégration de l’innovation, ainsi que la pertinence clinique, sont orchestrées dans le but de favoriser la mobilisation des parties prenantes, la découverte d’approches innovantes pour lutter contre le cancer et, ultimement, des retombées positives au bénéfice des patients. Pour plus d’information, visitez : oncopole.ca

À propos du Cancéropôle Lyon Auvergne Rhône-Alpes (CLARA)

Le Cancéropôle Lyon Auvergne Rhône-Alpes (CLARA) est une initiative lancée et financée par les pouvoirs publics (Institut National du Cancer, Collectivités territoriales et le Fonds Européen de Développement Régional). Il s’inscrit dans le cadre des Plans Cancers nationaux et vise à développer la recherche en oncologie en Auvergne-Rhône-Alpes. Depuis 2003, le CLARA fédère les acteurs académiques, cliniques et industriels à l’échelle de la région, au service d’une stratégie régionale, nationale et internationale de lutte contre le Cancer dans un double objectif : le transfert rapide des découvertes vers les patients et la valorisation économique de la recherche. Outre son engagement auprès de l’ensemble des acteurs de la Recherche pour favoriser leur décloisonnement et les collaborations, le Cancéropôle accompagne les projets par le biais d’une offre de services structurée et élaborée en adéquation avec leurs besoins. Le CLARA développe également des actions en faveur de l’ouverture de la recherche vers les sciences humaines et sociales et les questions de santé publique, mettant ainsi le patient au cœur de la recherche.

Le CLARA est placé sous l’égide de la Fondation Léa et Napoléon Bullukian, fondation reconnue d’utilité publique. Pour plus d’information : www.canceropole-clara.com @canceroCLARA