L’Oncopole tient à féliciter les 56 équipes qui sont invitées à soumettre une demande complète dans le cadre du concours EMC2. Nous sommes très heureux du grand intérêt pour ce premier appel de propositions qui démontre le dynamisme de la recherche en oncologie au Québec.

Nous vous invitons à consulter la liste.

Comme le travail interdisciplinaire et multi-institutionnel est parmi les objectifs du concours, la consolidation de projets et d’équipe est encouragée.

Pour plus de détails sur le concours: oncopole.ca/oncopole-emc2-premiere-appel-de-propositions-de-loncopole

Appel de propositions

ONCOPOLE EMC2 :
Équipes multi-institutionnelles contre le cancer

L’Oncopole, en collaboration avec le FRQS, est heureux d’annoncer le lancement de son premier appel de propositions. Cet appel vise à financer des projets de recherche fédérateurs et structurants qui capitaliseront sur l’expertise et les forces du Québec en oncologie.

En favorisant la collaboration entre les disciplines et les institutions, l’Oncopole veut encourager la mobilisation des acteurs clés du Québec pour s’attaquer au défi de santé publique que représente le cancer.

La force de la collaboration

Les équipes devront être interdisciplinaires et constituées de chercheurs et chercheuses provenant d’au moins trois établissements, centres et instituts de recherche, ou départements rattachés à au moins deux universités québécoises différentes. L’équipe peut être composée d’un maximum de trois chercheurs principaux ou chercheuses principales et d’un minimum de quatre cochercheurs ou cochercheuses.

Thématiques de recherche

Les projets de recherche interdisciplinaires pourront porter sur la prévention, le diagnostic ou le traitement, et se situer au stade de découverte, recherche translationnelle ou préclinique, recherche clinique précoce ou recherche évaluative. Les essais cliniques qui seraient normalement financés uniquement par l’industrie ne sont pas admissibles.

Le programme est ouvert à tout type de cancer et les projets devront répondre à un besoin clinique clairement identifié.

Budget du programme : 6 M$

Montant de la subvention :  maximum de 1,5 M$ sur 3 ans; les fonds de contrepartie ne sont pas une obligation.

À retenir

Date limite pour le dépôt de l’avis d’intention : 24 novembre 2017, 16 h 30

Date limite pour le dépôt de la demande complète : 19 février 2018, 16 h 30

Pour accéder aux règles de programme, cliquez ici.

Pour plus d’information sur le programme, veuillez contacter Manon Pelletier, chargée de programmes au FRQS.

Pour plus d’information sur l’Oncopole, veuillez contacter Maxime Dumais, gestionnaire de projet pour l’Oncopole

N.B. Des séances d’information sur ce programme auront lieu par appel conférence les 30 octobre (en français) et 1er novembre (en anglais).

Pour l’accès à l’appel conférence : 514-736-8030 ou 1-866-500-7802, code d’accès : 1362430

Pour l’accès à la présentation PowerPoint :

Montréal, le 8 mai 2017– L’Oncopole, un pôle de recherche, de développement et d’investissement pour accélérer la lutte contre le cancer, a annoncé aujourd’hui la nomination et l’entrée en poste de Mme Stéphanie Lord-Fontaine à titre de directrice générale.

Lancé en février 2017 grâce à un partenariat de co-création entre le Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQS) et Merck & Co, inc., l’Oncopole rassemble différents partenaires des sciences de la vie, au sein d’un projet structurant pour lutter contre le cancer, qui permettra de consolider les forces en présence au Québec, notamment les ressources, les infrastructures et les chercheurs d’ici, le tout au bénéfice des patients. L’Oncopole bénéficie d’un engagement de 15 millions de dollars sur trois ans de Merck et espère voir naître l’émergence d’un soutien financier d’autres partenaires.

Instigateurs de ce projet porteur, le FRQS et Merck se réjouissent de la nomination de Mme Lord-Fontaine à titre de directrice générale. Dans la foulée de l’annonce de vendredi, les partenaires de l’Oncopole saluent la Stratégie québécoise des sciences de la vie et sont persuadés que Mme Lord-Fontaine saura saisir l’opportunité qu’elle présente. Elle travaillera à mettre de l’avant les quatre priorités d’action de l’Oncopole : recherche, entreprenariat et valorisation de l’innovation, intégration de l’innovation et pertinence clinique, formation et sensibilisation.

Mme Lord-Fontaine cumule plus de 15 ans d’expérience dans les milieux académiques, biopharmaceutiques et d’organismes de financement de la recherche. Avant d’accepter le poste de directrice générale de l’Oncopole, Mme Lord-Fontaine était directrice principale, Affaires scientifiques chez Génome Québec et directrice, Recherche préclinique chez BioAxone Therapeutic. Elle détient un doctorat en biochimie et a effectué un postdoctorat en neuroscience.

Mme Lord-Fontaine pourra compter sur le soutien opérationnel de l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC), de l’Université de Montréal qui a été choisi à titre d’établissement d’accueil des bureaux de coordination de l’Oncopole.

À propos du Fond de recherche du Québec – Santé

Relevant de la ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation, le Fonds de recherche du Québec- Santé  (FRQS) a pour mission de soutenir la recherche en santé en vue de favoriser le mieux-être de la population québécoise. Il a pour mandat la promotion et l’aide financière de ces recherches, la diffusion des connaissances et la formation des chercheurs, l’établissement de partenariats nécessaires au développement du système québécois de la recherche et de l’innovation, et enfin, le rayonnement de la recherche sur le plan international. www.frqs.gouv.qc.ca

À propos de Merck

Depuis plus d’un siècle, Merck, une entreprise biopharmaceutique mondiale de premier plan connue sous le nom de MSD à l’extérieur des États-Unis et du Canada, invente pour la vie, produisant des médicaments et des vaccins pour un grand nombre des maladies les plus éprouvantes au monde. Grâce à nos médicaments d’ordonnance, vaccins, traitements biologiques et produits de santé animale, nous collaborons avec nos clients et œuvrons dans plus de 140 pays afin de procurer des solutions de santé novatrices. Nous démontrons également notre détermination à améliorer l’accès aux soins de santé grâce à des politiques, programmes et partenariats d’envergure. Aujourd’hui, Merck demeure à l’avant-garde des recherches visant à faire progresser la prévention et le traitement des maladies qui menacent les gens et les collectivités partout dans le monde, notamment le cancer, les maladies cardiométaboliques, les maladies animales émergentes, la maladie d’Alzheimer et les maladies infectieuses, y compris le VIH et l’Ebola.  Pour de plus amples renseignements à propos de nos activités au Canada, visitez le site www.merck.ca ou suivez-nous sur Twitter @MerckCanada_FR et YouTube.

À propos de l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC)

Pôle de recherche et centre de formation ultramoderne, l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie de l’Université de Montréal a été créé en 2003 pour élucider les mécanismes du cancer et accélérer la découverte de nouvelles thérapies plus efficaces contre cette maladie. L’IRIC fonctionne selon un modèle unique au Canada. Sa façon innovante d’envisager la recherche a déjà permis de réaliser des découvertes qui auront, au cours des prochaines années, une incidence significative dans la lutte contre le cancer. Pour information : www.iric.ca

QUÉBEC – La société Merck Canada s’associe au FRQS afin de créer « l’Oncopole », un nouveau pôle de recherche, de développement et d’investissements destiné à accélérer la lutte contre le cancer, et ce, sur tous les fronts. Ce partenariat innovant et structurant démarre sur une base solide, Merck s’étant engagée à contribuer à son financement à hauteur d’une somme de 15 M$, sur trois ans.

Dévoilé le 15 février 2017 à Québec en présence de nombreux représentants du gouvernement du Québec, du FRQS et de Merck Canada, l’Oncopole vise à réunir l’ensemble des intervenants et des acteurs actifs dans la lutte contre le cancer autour d’objectifs stratégiques communs, plaçant les patients au cœur de ses actions. Au cours de la dernière année, plus de 50 experts ont collaboré à la mise en place de l’organisme, dont le budget de fonctionnement sera géré entièrement par le FRQS.

MONTRÉAL  – La direction de l’Oncopole, nouveau pôle québécois de recherche et d’investissement destiné à accélérer la lutte contre le cancer, confirme que ses bureaux de coordination seront installés à l’intérieur des locaux hébergeant l’IRIC de l’Université de Montréal.

Résultat d’un processus de réflexion rigoureux pris en charge par les gestionnaires et les partenaires de l’organisme, ce choix constitue une option logique permettant de miser sur l’expertise et les ressources de pointe en matière d’oncologie déjà présentes au sein de l’IRIC.

Il sera ainsi possible de maximiser les efforts et les initiatives déjà en place au Québec en matière de lutte contre le cancer.