Accueil 2018-07-12T19:33:20+00:00

L’Oncopole est fier d’annoncer sa participation au Consortium contre le cancer de Montréal (CCM), le second projet pilote lancée par l’Institut de recherche Terry Fox visant à former un réseau pancanadien de centres de cancérologie.

Plusieurs organisations appuyant l’initiative, dont l’Oncopole, verseront une somme totale de 6,5 M$ au CCM au cours des deux prochaines années. À titre de catalyseur du projet, l’IRTF fournira 2 M$.

« Ce partenariat est le résultat d’une importante mobilisation entre les différents hôpitaux et centres de recherche de Montréal impliqués dans la lutte contre le cancer. Nous sommes très heureux d’offrir une contribution de 750 000 $ pour créer ce consortium qui répond au besoin de structurer l’écosystème en vue d’offrir des solutions innovantes aux patients », mentionne Stéphanie Lord-Fontaine, directrice générale d’Oncopole.

Les chercheurs impliqués poursuivront leurs travaux de recherche pour l’amélioration de la médecine personnalisée et de précision pour le traitement de patients atteints du cancer.

Le projet pilote consolidera les forces de l’écosystème, tout en façonnant de nouvelles collaborations entre des centres de recherche et hôpitaux actifs en recherche à Montréal en se concentrant en premier lieu sur les traitements d’immunothérapie pour le mélanome et la leucémie aiguë.

Le CCM regroupe plusieurs institutions :  le Centre de recherche du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CRCHUM), le Centre de recherche sur le cancer Goodman (GRCG), le Centre de recherche de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont (CR-HMR), l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) de l’Université de Montréal, l’Hôpital Général Juif (HGJ), le Centre d’innovation de Génome Québec, l’Université McGill, l’Université de Montréal et l’Institut de recherche du Centre université le Centre de santé McGill (IR-CUSM).

Quatre principaux projets soutenus:

  • Projet 1: Inter-institutional co-ordination and integration of tissue and clinical data collection from patients treated within the MCC – Co-leaders: Drs Morag Park (GRCG), Anne-Marie Mes-Masson (CHUM), Wilson Miller (HGJ), Josée Hebert (HMR) Gerald Batiste (JGH), George Zogopoulos (CUSM)
  • Projet 2: Develop a collaborative framework to perform cancer therapy-response integrative profiling – Co-leaders: Drs Ian Watson and Peter Seigel (GRCG), Rejean Lapointe, John Stagg, and Francis Rodier (CHUM)
  • Projet 3: Development of novel-pre-clinical treatment strategies to improve immune checkpoint inhibitor therapy and to overcome resistance in melanoma – Co-leaders: Drs John Stagg (CHUM), Wilson Miller (HGJ), Christopher Rudd (HMR) and Ian Watson (GRCG)
  • Projet 4: Development of new combination therapeutic strategies in leukemia – Co-leaders: Drs Jean-Sébastien Delisle, Lambert Busque, Christopher Rudd (HMR); Sarit Assouline (HGJ), Francois Mercier (JGH)

Pour plus d’informations, consultez le communiqué de presse de l’Institut de recherche Terry Fox 

Montréal, le 5 juin 2018 – L’Oncopole est fier d’annoncer, dans le cadre de son premier concours EMC2, un investissement de près de 12 M$ soutenant sept projets fédérateurs en oncologie au Québec. Cet investissement est possible grâce à une collaboration sans précédent avec des financeurs de premier plan, notamment la Société de recherche sur le cancer, le CQDM et IRICoR. Les partenaires ont permis de doubler le budget initialement prévu par l’Oncopole, une initiative soutenue par Merck.

Un premier investissement de 1,5 M$ par la Société de recherche sur le cancer avait été annoncé en février. Le CQDM investit 760 704$ pour un projet via SynergiQc, son programme visant à stimuler la recherche industrielle en milieu académique dans le domaine biopharmaceutique. La contribution du CQDM est possible grâce au financement du Ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation du gouvernement du Québec (MESI) à travers le programme PSVT 2c. Enfin, IRICoR soutient deux projets en développement de médicaments à hauteur de 600 000$.

« Le concours EMC2 constitue une formule novatrice et gagnante pour la découverte de traitements contre le cancer. La réalisation de ces sept projets porteurs suscitera des percées majeures en oncologie, lesquelles donneront des outils supplémentaires aux professionnels du milieu de la santé et surtout aux patients et à leur famille », souligne le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette.

Le concours EMC2 de l’Oncopole

Le concours EMC2 de l’Oncopole réunit les expertises et les forces en oncologie au Québec et favorise la collaboration entre les disciplines et les institutions. Par cette initiative, l’Oncopole et ses partenaires accélèrent la mobilisation des acteurs clés du Québec pour s’attaquer au défi de santé publique que représente le cancer.

« Après un an d’existence, nous sommes très heureux d’annoncer cet investissement significatif qui concrétise notre rôle de mobilisation autant du côté des équipes de recherche que de celui des financeurs. Merci à nos partenaires financiers et félicitations aux sept équipes lauréates, dont les projets permettront des avancées aux bénéfices des patients », mentionne Stéphanie Lord-Fontaine, Directrice générale de l’Oncopole.

Sept projets bénéficiant d’un soutien substantiel

À la suite d’un processus compétitif et d’une évaluation rigoureuse des 36 demandes par un comité de pairs international indépendant, sept projets ont été sélectionnés. Les équipes composées de 61 chercheurs provenant de 12 institutions québécoises, bénéficieront d’un soutien financier considérable pour poursuivre leurs travaux de recherche de pointe en oncologie.

Développer des vaccins innovants anti-leucémiques (Claude Perreault, IRIC) : L’objectif de ce projet est de découvrir des antigènes présents exclusivement sur les cellules leucémiques et capables de provoquer une forte réponse immunitaire.

« Nous sommes très heureux de nous associer à l’Oncopole afin de co-financer le projet Développer des vaccins innovants anti-leucémiques, piloté par le professeur Claude Perrault de l’IRIC. Ce projet de recherche est basé sur une technologie unique qui permettra, pour la première fois, de développer des vaccins ciblant spécifiquement les tumeurs dans le traitement de la leucémie » mentionne Diane Gosselin, Présidente et Directrice générale du CQDM.

Optimiser les traitements du cancer de la prostate à l’aide de l’imagerie moléculaire et la radiothérapie ciblée [Brigitte Guérin (CRCHUS), Frédéric Pouliot (CRCHUQc), Jean-Mathieu Beauregard (CRCHUQc)] : Ce projet vise à développer de nouveaux outils en imagerie médicale pour visualiser et mieux caractériser les différentes cellules du cancer de la prostate métastatique et ainsi, mieux traiter les patients.

Développer des nouvelles thérapies ciblées pour améliorer la survie des enfants atteints de leucémies [Brian Wilhelm (IRIC), Frédéric Barabé (CHUL), Sonia Cellot (CHU Ste-Justine)] : Ce projet consiste à identifier de nouveaux médicaments pour améliorer les taux de survie de la leucémie myéloïde aiguë (LMA) de haute fatalité chez l’enfant.

Exploiter le talon d’Achille des cancers ovariens pour développer des traitements efficaces [Anne-Marie Mes-Masson (CRCHUM), Francis Rodier (CRCHUM), Jean-Yves Masson (CRCHUQc)] : L’objectif de ce projet est d’améliorer les modalités actuelles de traitement du cancer de l’ovaire pour garantir une meilleure survie et qualité de vie chez les femmes qui en sont atteintes.

« IRICoR est fier de participer au concours EMC2, une initiative clé autour d’un objectif commun : soutenir des projets novateurs du Québec en oncologie. Six études cliniques ont été initiées à partir de projets précoces soutenus par IRICoR, depuis sa création, il y a 10 ans. Ce programme de financement représente une formidable opportunité de continuer à alimenter le pipeline québécois en solutions thérapeutiques d’avant-garde » souligne Nadine Beauger, Directrice générale d’IRICoR.

Cibler des cellules souches du cancer pour combattre les récidives dans les leucémies (Trang Hoang, IRIC) :  Les cellules souches leucémiques qui sont épargnées par le traitement actuel dépendent de leurs interactions avec une niche pour leur survie, révélant une vulnérabilité que cette équipe vise à exploiter afin de développer de nouveaux composés empêchant les récidives après traitement.

Vaincre la pharmacorésistance dans les cancers du sein difficiles à traiter  [Morag Park (McGill), Michael Pollack (HGJ), Sylvie Mader (IRIC)] : Le but de ce projet est de développer des approches pour cibler les tumeurs résistantes aux traitements, ou pour lesquelles aucun traitement n’est présentement disponible, et ainsi diminuer la mortalité.

 Réduire le fardeau du cancer pour les patients et le système de santé : Gouvernance collaborative du Réseau de cancérologie du Québec [Dominique Tremblay (CRHCLM), Nassera Touati (ENAP)] : Ce projet vise à analyser comment, pourquoi, par qui, pour qui et dans quelles conditions la gouvernance du réseau contribue à des pratiques produisant des effets à valeur ajoutée pour les patients, les professionnels de la santé et le système dans son ensemble.

Cet investissement collaboratif majeur promet des retombées importantes au bénéfice des patients dans des sphères complémentaires comme le développement de médicaments, l’optimisation de technologies médicales et l’amélioration de l’organisation des soins en cancérologie.

« Le conours EMC2 se veut un bel exemple des possibilités de collaboration en recherche, et nous sommes fiers d’y contribuer grâce au soutien indéfectible de nos donateurs. C’est en unissant les efforts des chercheurs que nous parviendrons à déjouer le cancer. Et nous sommes convaincus que des retombées tangibles émaneront de ces projets entre certains des meilleurs chercheurs en oncologie au Québec, » explique Max Fehlmann, Président et Chef de la direction de la Société de recherche sur le cancer.

Savoir expérientiel en tant que patient à partager ?

L’ONCOPOLE A BESOIN DE VOUS !

Qui sommes-nous?

L’Oncopole a été créé en février 2017, grâce à un investissement initial de 15 M$ de Merck Canada en collaboration avec le Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQS). L’Oncopole a pour mission de faire du Québec un lieu dynamique et innovant pour la recherche, et ce, au bénéfice des personnes touchées par le cancer. L’Oncopole reconnaît la complémentarité des expertises entre les professionnels de la santé et les patients. Les patients-partenaires, en tant que collaborateurs actifs, offrent une valeur ajoutée par leur savoir expérientiel. Ainsi, l’Oncopole a besoin de votre expertise et de votre engagement pour son nouveau Comité de patients-partenaires!

Quels sont les principaux rôles du patient-partenaire au sein de l’Oncopole ?

Le mandat du Comité de patients-partenaires sera appelé à évoluer, mais sa première mission sera de collaborer activement avec l’Oncopole afin de définir des priorités d’investissement et d’identifier des projets de recherche susceptibles d’avoir un impact positif sur l’expérience des patients atteints du cancer. Un accompagnement et une formation reconnue seront offerts aux membres du comité sélectionnés afin de s’assurer qu’ils soient bien outillés pour participer activement aux activités de l’Oncopole.

Qui cherchons-nous? Nous cherchons des patients-partenaires avec les atouts suivants :

  • Capacité de partager son expérience personnelle comme patient ou proche aidant
  • Contribuer de manière constructive, en offrant ses idées et opinions qui reflètent la voix des patients, membres de famille et proches
  • Capacité de travailler en équipe avec des pairs et des professionnels
  • Bonnes compétences en communication (tact et sensibilité)
  • Disponibles pour 6 à 8 rencontres d’équipe par année à Montréal, avec 1 à 2 heures de lecture par mois

Qu’est-ce que votre collaboration avec l’Oncopole vous apportera ?

  • Contribution significative au système de santé québécois
  • Sentiment d’accomplissement et épanouissement personnel
  • Compensation financière pour votre implication

Si vous désirez contribuer aux importantes initiatives de l’Oncopole en tant que membre de notre Comité de patients-partenaires, nous vous invitons à remplir le bref formulaire disponible ici. La date limite pour soumettre votre candidature est le 26 juin 2018. Les candidatures retenues seront convoquées pour une entrevue au début du mois de juillet.

*Pour toute question, veuillez contacter Maxime Dumais (mdumais@oncopole.ca)

En espérant faire votre rencontre bientôt!

Montréal, le 9 avril 2018 – L’Oncopole est fier d’annoncer le soutien de 3 nouveaux partenaires qui ont choisi de joindre leurs efforts à ceux de l’Oncopole pour financer les meilleurs projets du concours EMC2. Ce concours, dont les résultats seront connus en juin prochain, vise à financer des projets de recherche fédérateurs afin de capitaliser sur l’expertise et les forces du Québec en oncologie.

Plus précisément, le CQDM pourra assurer 40% du financement des projets en découverte du médicament alignés avec les priorités du concours SynergiQc, alors qu’IRICoR souhaite soutenir les projets en développement de médicaments qui répondent à ses critères d’investissement.

De son côté, Génome Québec offrira un appui financier d’un maximum de 2 M $ pour des projets de recherche centrés sur l’utilisation de technologies génomiques.

Ces sommes viennent s’ajouter à l’investissement de 1,5M$ de la Société de recherche sur le cancer (SRC) annoncé en février, permettant au concours EMC2 d’offrir des subventions qui pourraient totaliser 11 M$. Par leur contribution significative, ces organisations de premier plan reconnaissent la valeur unique du modèle qui est mis de l’avant par l’Oncopole.

En offrant aux organismes de financement et aux chercheurs un espace de collaboration dynamique et attrayant, l’Oncopole concrétise son objectif de fédérer les acteurs clés de l’oncologie et répond à sa mission de faire du Québec un pôle d’excellence dans la lutte contre le cancer.

Montréal, 20 mars 2018 –  L’Oncopole et IRICoR se sont alliés pour lancer le Concours de bourses – Entrepreneuriat en Oncologie (CEO), et offrir l’opportunité à des scientifiques de la relève de participer à la première cohorte du nouveau Programme de développement de l’entrepreneuriat en sciences de la vie.

Ce programme pratique et immersif a été lancé par Montréal InVivo, la Faculté de pharmacie de l’Université de Montréal et le Centre des dirigeants John-Molson de l’Université Concordia, en collaboration avec IRICoR, dans le but de renforcer les habiletés entrepreneuriales en sciences de la vie. Les participants au programme bénéficieront de plus de 150 heures de formation en gestion pour accroître leurs connaissances en stratégies de développement d’entreprises innovantes.

IRICoR et l’Oncopole sont fiers d’annoncer l’octroi de 8 bourses à des étudiants de 3e cycle et stagiaires postdoctoraux dans le domaine de la recherche en oncologie : Nezahat Ozlem Arat (IRIC/UdeM); Simon Beaudoin (USherbrooke); Milad Dagher (McGillU); Jacqueline Ha (Hôpital général juif, McGillU); Christina Mastromonaco (CUSM, McGillU); Laura Simon (IRIC/UdeM); Mona Wu (Hôpital général juif, McGillU); et Yu Zhan (CRCHUM).

Nadine Beauger, directrice générale d’IRICoR, désire féliciter les récipiendaires et se réjouit du fait que son organisation puisse contribuer tangiblement à la formation de la relève scientifique. «Le développement d’aptitudes entrepreneuriales est au cœur de l’avenir de notre secteur. Je suis convaincue que les récipiendaires de ces premières bourses sauront tirer le meilleur parti du programme et bénéficieront aussi mutuellement de leurs expertises déjà riches ».

Mme Stéphanie Lord-Fontaine, directrice générale de l’Oncopole, souhaite souligner « l’excellence et la diversité des parcours des candidatures retenues » et est convaincue « qu’il s’agira d’une cohorte très dynamique ».

À propos de l’Oncopole

L’Oncopole est le pôle québécois de recherche, de développement et d’investissement pour accélérer la lutte contre le cancer. Créé en février 2017, il est issu d’une démarche unique de cocréation du Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQS) rendue possible grâce à un investissement initial de 15 M$ de Merck Canada. L’Oncopole a pour mission d’agir comme catalyseur des actions déployées par l’écosystème de la recherche et de l’innovation en oncologie au Québec. Il vise ainsi à positionner la province comme un chef de file dans le domaine. Ses priorités d’action, soient la recherche, l’entrepreneuriat, la valorisation et l’intégration de l’innovation, ainsi que la pertinence clinique, sont orchestrées dans le but de favoriser la mobilisation des parties prenantes, la découverte d’approches innovantes pour lutter contre le cancer et, ultimement, des retombées positives au bénéfice des patients. Pour plus d’information sur l’Oncopole, visitez : oncopole.ca

À propos d’IRICoR ( Institut de recherche en immunologie et en cancérologie – Commercialisation de la recherche )

 Pôle de découverte de médicaments et de maturation de projets de l’Université de Montréal, IRICoR est un organisme à but non lucratif basé à l’IRIC dont le mandat est d’accélérer la découverte, le développement et la commercialisation de nouvelles thérapies en cancer, immunothérapie et domaines connexes. Depuis sa création en 2008, IRICoR allie avec succès expertises d’affaires et de recherche de pointe selon les standards de l’industrie sous un même toit au sein d’un institut internationalement reconnu. IRICoR investit et soutient des projets particulièrement novateurs assurant une transition efficace de la recherche fondamentale en thérapies novatrices plus rapidement accessibles aux patients, par le biais de partenariats de co-développement avec l’industrie ou de création d’entreprises dérivées. IRICoR donne ainsi accès à des projets académiques sélectionnés à une chaîne intégrée de découverte de médicaments pourvue d’un des plus grands groupes de chimie médicinale en milieu académique au Canada. Pour plus d’informations sur IRICoR, visitez : iricor.ca

Dans le cadre de la Rencontre Alternée des Premiers Ministres québécois et français, Rémi Quirion, Scientifique en chef du Québec a rencontré Olivier Exertier, Secrétaire général du CLARA et Véronique Trillet-Lenoir, Présidente du Directoire du CLARA à l’Hôtel de Matignon, à Paris le 8 mars 2018.

À cette occasion, une entente a été conclue entre le CLARA et l’Oncopole du Québec qui fédèrent des acteurs clés de la recherche sur le cancer, notamment les Universités de Montréal, de McGill, Sherbrooke, Laval, de Lyon, Saint-Etienne, Grenoble et Clermont-Ferrand. En marquant une collaboration plus formelle entre les deux pôles d’excellence, ce partenariat vise un enrichissement mutuel sur des thématiques d’intérêts communs comme la génomique et la médecine de précision, la thérapie cellulaire et l’organisation des soins en cancérologie. Cette annonce construite sur des coopérations scientifiques productives qui lient depuis 2000, CLARA et le Canada sur plus de 1 300 co-publications.

Véronique Trillet-Lenoir se réjouit de cette « mobilisation conjointe qui favorisera les échanges entre les deux régions et participera à l’attractivité de la recherche en cancérologie ».

La mise en place de programmes de recherche conjoints et l’investissement commun sous forme de bourses de mobilité étudiante illustreront cette collaboration internationale. Misant également sur le partage de connaissances entre les deux structures, le partenariat servira aussi l’organisation de symposiums scientifiques pour réunir les experts de la région Auvergne-Rhône-Alpes et du Québec. Un premier évènement est prévu en novembre 2018 dans le cadre des entretiens Jacques Cartier qui auront lieu en Auvergne-Rhône-Alpes.

Rémi Quirion s’est dit heureux de voir se concrétiser une collaboration qui s’annonce comme « une source d’enrichissement mutuel qui permettra un rayonnement international à travers des projets de recherche communs et l’échange de bonnes pratiques ».

 

À propos de l’Oncopole

L’Oncopole est un pôle québécois de recherche, de développement et d’investissement pour accélérer la lutte contre le cancer. Créé en février 2017, il est issu d’une démarche unique de cocréation du Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQS) rendue possible grâce à un investissement initial de 15 M$ de Merck Canada. L’Oncopole a pour mission d’agir comme catalyseur des actions déployées par l’écosystème de la recherche et de l’innovation en oncologie au Québec. Il vise ainsi à positionner la province comme un chef de file dans le domaine. Ses priorités d’action, soient la recherche, l’entrepreneuriat, la valorisation et l’intégration de l’innovation, ainsi que la pertinence clinique, sont orchestrées dans le but de favoriser la mobilisation des parties prenantes, la découverte d’approches innovantes pour lutter contre le cancer et, ultimement, des retombées positives au bénéfice des patients. Pour plus d’information, visitez : oncopole.ca

À propos du Cancéropôle Lyon Auvergne Rhône-Alpes (CLARA)

Le Cancéropôle Lyon Auvergne Rhône-Alpes (CLARA) est une initiative lancée et financée par les pouvoirs publics (Institut National du Cancer, Collectivités territoriales et le Fonds Européen de Développement Régional). Il s’inscrit dans le cadre des Plans Cancers nationaux et vise à développer la recherche en oncologie en Auvergne-Rhône-Alpes. Depuis 2003, le CLARA fédère les acteurs académiques, cliniques et industriels à l’échelle de la région, au service d’une stratégie régionale, nationale et internationale de lutte contre le Cancer dans un double objectif : le transfert rapide des découvertes vers les patients et la valorisation économique de la recherche. Outre son engagement auprès de l’ensemble des acteurs de la Recherche pour favoriser leur décloisonnement et les collaborations, le Cancéropôle accompagne les projets par le biais d’une offre de services structurée et élaborée en adéquation avec leurs besoins. Le CLARA développe également des actions en faveur de l’ouverture de la recherche vers les sciences humaines et sociales et les questions de santé publique, mettant ainsi le patient au cœur de la recherche.

Le CLARA est placé sous l’égide de la Fondation Léa et Napoléon Bullukian, fondation reconnue d’utilité publique. Pour plus d’information : www.canceropole-clara.com @canceroCLARA